Le gouvernement britannique a discrètement publié des chiffres qui révèlent que la population vaccinée a représenté un pourcentage choquant de 94 % des décès liés au Covid-19 en avril et mai 2022….

Partager les informations

Un rapport publié discrètement par le gouvernement britannique, quelques heures seulement avant que le Premier ministre Boris Johnson n’annonce sa démission, révèle que les décès dus au Covid-19 ont considérablement augmenté parmi la population triplement vaccinée en Angleterre au cours des deux derniers mois, tout en diminuant considérablement parmi la population non vaccinée.

Avec les chiffres les plus récents montrant que la population vaccinée en Angleterre représentait un choquant 94% de tous les décès Covid-19 en avril et mai, et 90% de ces décès concernaient la population triple / quadruple vaccinée.


Le 7 juillet, Boris Johnson, le Premier ministre du Royaume-Uni, a annoncé sa démission. Depuis lors, les médias grand public au Royaume-Uni ont distrait le public avec des nouvelles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 sur cette annonce et des spéculations sur qui pourrait le remplacer.

C’est dans des moments comme ceux-ci que vous devriez regarder quelles mauvaises nouvelles sont discrètement publiées en arrière-plan dans l’espoir qu’elles ne recevront pas beaucoup d’attention, et il se trouve que quelques heures avant que Boris n’annonce sa démission, son gouvernement a publié de nouvelles données qui prouvent que les choses ont été terribles pour la population vaccinée en Angleterre au cours des deux derniers mois.

En mars 2022, l’Agence britannique de sécurité sanitaire a annoncé qu’à partir du 1er avril 2022, elle ne publierait plus le statut vaccinal des cas de Covid-19, des hospitalisations et des décès en Angleterre.

À l’époque, l’UKHSA a affirmé que c’était parce que le gouvernement britannique avait mis fin aux tests universels gratuits de Covid-19 et que cela affectait donc leur « capacité à surveiller de manière robuste les cas de Covid-19 par statut vaccinal ».

Cependant, c’était un mensonge.

L’Agence de sécurité sanitaire du Royaume-Uni cherchait depuis des mois une excuse pour cesser de publier les données, car elles montraient clairement que la population vaccinée souffrait d’immenses dommages au système immunitaire, avec des taux de cas, d’hospitalisation et de mortalité pour 100 000 personnes les plus élevés parmi la population entièrement vaccinée.

Le graphique suivant montre l’efficacité réelle du vaccin Contre le Covid-19 parmi la population triplement vaccinée en Angleterre dans les rapports de surveillance vaccinale UKHSA de 2022 aux semaines 37 et 13 –



C’était loin de l’efficacité revendiquée de 95% par Pfizer, n’est-ce pas?

Mais maintenant, nous avons plus de preuves pour prouver à la fois que l’UKHSA mentait, et que la tempête médiatique dominante actuelle entourant la démission de Boris Johnson n’est qu’une distraction.

En effet, une autre agence gouvernementale britannique, connue sous le nom d’Office for National Statistics (ONS), vient de publier des données sur les décès par statut vaccinal.

Le dernier ensemble de données de l’ONS s’intitule « Décès par statut vaccinal, Angleterre, 1er janvier 2021 au 31 mai 2022 », et il peut être consulté sur le site de l’ONS ici et téléchargé ici.



Le tableau 1 du dernier ensemble de données contient des chiffres sur les taux de mortalité par statut vaccinal pour les décès toutes causes confondues, les décès impliquant Covid-19 et les décès n’impliquant pas Covid-19. Et c’est ici que nous sommes en mesure de déterminer le statut vaccinal de toutes les personnes décédées du Covid-19 depuis le début du mois d’avril 2022, lorsque l’UKHSA a affirmé qu’elle ne pouvait plus communiquer les chiffres de manière fiable.

Voici comment l’ONS présente les chiffres du mois d’avril 2022 –


Source – Tableau 1

Nous avons pris les chiffres fournis par l’ONS pour avril et mai 2022, et produit le tableau suivant montrant les décès covid-19 par statut vaccinal en Angleterre entre le 1er avril et le 31 mai 2022 –



Au total, selon l’ONS, il y a eu 4 935 décès dus au Covid-19 au cours de ces deux mois, et la population vaccinée a représenté un choquant 4 647 de ces décès. Mais ce qui est encore plus choquant, c’est que le triple vacciné représentait 4 216 de ces décès, avec seulement 288 décès enregistrés parmi la population non vaccinée.

En mars 2022, il y a eu 321 décès liés au Covid-19 dans les 60 jours suivant un test positif parmi la population non vaccinée selon le rapport de surveillance du vaccin de la semaine 13 de l’UKHSA, comme détaillé dans le tableau suivant à l’aide de données extraites du tableau 13b du rapport –



Cela signifie qu’il y a eu 33 décès de moins chez les personnes non vaccinées sur deux mois (avril et mai) que sur l’ensemble du mois de mars.

Malheureusement, l’inverse est vrai pour la population vaccinée, en particulier les triples vaccinés. Il y a eu 911 décès de plus parmi les vaccinés sur deux mois, et 1 161 décès de plus chez les triples vaccinés.

Cela signifie que les décès ont considérablement diminué parmi les personnes non vaccinées, mais ont augmenté de manière significative parmi la population vaccinée depuis que l’UKHSA a affirmé qu’elle ne pouvait plus publier les données de manière fiable.

Le graphique suivant montre le pourcentage de décès liés au Covid-19 par statut vaccinal en Angleterre entre le 1er avril et le 31 mai 2022, selon le dernier ensemble de données de l’ONS publié quelques heures avant la démission de Boris Johnson –



Les chiffres publiés discrètement révèlent que la population vaccinée dans son ensemble représentait 94% de tous les décès liés au Covid-19 en avril et mai 2022, les non-vaccinés ne représentant que 6% de tous les décès liés au Covid-19. Mais la statistique la plus horrible ici est que 90% des décès parmi les vaccinés concernaient des personnes ayant reçu au moins trois doses d’une injection de Covid-19.

Cependant, beaucoup au Royaume-Uni ont reçu une quatrième dose d’une injection de Covid-19 depuis le printemps, et à en juger par les dernières données du gouvernement de Canada, il est probable que beaucoup de ces décès pourraient en fait faire partie des quadruples vaccinés.



Les chiffres les plus récents du gouvernement du Canada montrent qu’il y a eu 521 décès liés à la Covid-19 entre le 6 et le 12 juin, et que la population vaccinée représentait 485 d’entre eux, avec un nombre choquant de 242 décès parmi la population quadruple vaccinée, ce qui signifie qu’ils représentaient 50% des décès liés au Covid-19 parmi les vaccinés au cours de la deuxième semaine de juin 2022.

Ce n’est pas le genre de chiffres que vous vous attendez à voir si les injections de Covid-19 sont vraiment efficaces à 95% pour prévenir la mort, n’est-ce pas?

Alors voilà, alors que vous avez été distrait par la démission de Boris Johnson en tant que Premier ministre du Royaume-Uni, le gouvernement britannique a discrètement publié un rapport quelques heures avant son annonce contenant des données qu’ils prétendaient auparavant ne pas avoir, qui ont confirmé que les vaccinés représentent maintenant 94% des décès liés au Covid-19 en Angleterre, et 90% de ces décès font partie des triples vaccinés.

Avec des nouvelles comme celle-ci balayées sous le tapis par les médias grand public, vous vous demandez ce qu’ils vont essayer de cacher d’autre dans les semaines à venir ?


Faites en sorte que ces informations restent accessibles à vous et à des millions d’autres personnes
Votre don permettra de diffuser la vérité, de vaincre les mensonges et de sauver des vies.

https://www.francemediasnumerique.net/soutenir-faire-un-don/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.