Un responsable de la Fed a averti qu’une forte hausse des taux pourrait « ajouter à l’incertitude »

Partager les informations


La seule opinion dissidente lors de la forte hausse des taux de la Réserve fédérale cette semaine a déclaré vendredi qu’elle s’opposait à cette décision parce qu’elle craignait que cela « ajoute à l’incertitude » et ne déstabilise les familles et les entreprises américaines.

La présidente de la Réserve fédérale de Kansas City, Esther George, a été un ardent défenseur de la hausse du taux de référence dans le but de refroidir l’inflation américaine la plus rapide en plus de 40 ans.

Cependant, elle a été le seul membre votant du Federal Open Market Committee à s’opposer à la hausse de trois quarts de point annoncée mercredi, préférant une augmentation plus faible d’un demi-point.

« Avec une inflation élevée et une économie tendue, les arguments en faveur de la poursuite de la suppression des mesures d’adaptation politique sont clairs », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

« Cependant, la rapidité avec laquelle nous ajustons le taux directeur est importante. »

Cette semaine, la première augmentation de 75 points de base depuis novembre 1994, est intervenue alors que la Fed commence à réduire le stock massif d’actifs accumulé pendant la pandémie.

« J’ai considéré cette décision comme ajoutant à l’incertitude politique », a-t-elle déclaré, notant que « des changements importants et brusques peuvent être déstabilisants pour les ménages et les petites entreprises alors qu’ils apportent les ajustements nécessaires ».

Avant la réunion de politique monétaire de cette semaine, les responsables de la Fed ont télégraphié des plans de hausse des taux de 50 points de base, mais une résurgence surprise de l’inflation en mai a changé le calcul.

Et le président de la Fed, Jerome Powell, a déclaré après la réunion du FOMC qu’une autre hausse de trois quarts de point était possible en juillet, car il est « essentiel » de contenir l’inflation caniculaire.

La posture agressive a fait craindre que la plus grande économie du monde ne soit confrontée à une récession dans le but d’apprivoiser les hausses de prix, qui ont été exacerbées par l’invasion russe de l’Ukraine et les confinements en cours liés au Covid en Chine.

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse internationale appartenant à l’État français et basée à Paris. Elle est la plus ancienne agence de presse du monde, ayant été fondée en 1835 sous le nom de Havas.


Le contenu distribuée par France médias numérique est disponible pour republication sans frais pour tout éditeur de nouvelles éligible qui peut fournir un large public.

PARTAGEZ ET SOUTENEZ LE VRAI JOURNALISME VÉRITABLE. FAITES UN DON A FRANCE MÉDIAS NUMÉRIQUE À BUT NON LUCRATIF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.