« Toute décision contraire à l’interêt des générations futures est inconstitutionnelle ». Jacques Attali invente la présomption de nuisance

Partager les informations


Dans son dictionnaire du XXIe siècle page 118 :
« Tout humain deviendra un être sans père ni mère sans antécédents, sans racines ni prospérité, nomade absolu.
Chacun aura le droit de former simultanément plusieurs couples, polygamie et polyandrie deviendront la règle. Il deviendra licite d’avoir avec «clonimage», toutes les relations sexuelles interdites à un être humain. On autorisera même aux amateurs des relations avec des «clonimages» de mineurs si l’on peut s’assurer qu’elle ne requiert ni ne suppose la participation d’aucun enfant réel. »
Cela banalisera ou légitimera néanmoins la pédophilie. Les générations futures y gagneront elles ?
https://fr.scribd.com/document/520706082/Dictionnaire-du-XXIe-siecle-by-Jacques-Attali-Attali-Jacques



Jacques a dit « Il faut mettre dans la Constitution un article disant : toute décision contraire à l’intérêt des générations futures est inconstitutionnelle ». Cette petite phrase de Jacques Attali passée inaperçue, il y a quelques jours sur France 5 dans l’émission C ce soir, a pourtant le potentiel d’une bombe nucléaire sur nos libertés individuelles. Macron son élève va certainement exécuter sa demande, pour assoir le pouvoir total des élites Françaises sur nos vies et celles de nos enfants futurs.



« La présomption de nuisance est peut-être née sous nos yeux » indique Grégory Roose sur son site. « Elle permettrait de frapper d’interdiction toute initiative législative suspectée de nuire au pouvoir et à sa vision de l’avenir. Si le pouvoir estime que l’immigration extra-européenne est indispensable au renouvellement des générations futures, toute tentative d’opposition juridique à cette immigration sera frappée du sceau de l’inconstitutionnalité, équivalent en République progressiste à une excommunication dans la France conservatrice du XIXe siècle. Le même sort sera réservé aux mesures contraires à l’écologie dogmatique, la vaccination obligatoire et aveugle contre le Covid-19, au féminisme misanthrope, au communautarisme sexuel LGBT², aux accords de libre-échange et pourquoi pas au libre-arbitre menacé par l’intelligence artificielle et les GAFAM ?

On connait l’influence que Jacques Attali exerce auprès des puissants. Depuis qu’il a conseillé François Mitterrand, il infuse ses idées dans le débat public, assidu visiteur du soir de tous les présidents de la République depuis 1981. En 2008, il remet à la demande de Sarkozy un rapport de 316 mesures, espèce d’évangile des « bonnes » réformes », qu’il ne nomme pas propositions, mais décisions. Cynisme ou réalisme ? De très nombreuses décisions ont déjà été appliquées par le pouvoir, depuis Sarkozy jusqu’à Macron et continueront de l’être »

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine


France médias numérique est maintenant fortement censurée par Google, Facebook, Twitter. Ne perdons pas le contact, abonnez-vous dès aujourd’hui pour recevoir les dernières nouvelles de France médias numérique dans votre boîte de réception…

France médias numérique vous offre accès à un réseau social alternatif sur: https://social.francemediasnumerique.net

Comme plate-forme vidéo alternative nous vous conseillons: https://freetubes.nohost.me avec 5 Go hébergement vidéo gratuit

Le contenu distribuée par France médias numérique est disponible pour republication sans frais pour tout éditeur de nouvelles éligible qui peut fournir un large public.

PARTAGEZ ET SOUTENEZ LE VRAI JOURNALISME VÉRITABLE. FAITES UN DON A FRANCE MÉDIAS NUMÉRIQUE À BUT NON LUCRATIF.
Abonnez-vous à la newsletter
Je publie sur la sécurité et l’efficacité des vaccins COVID, la corruption, la censure, les mandats, le masquage et les premiers traitements. L’Amérique et l’Europe est induite en erreur par des autorités autrefois dignes de confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.