Vaccinées et non vaccinées faites de propres opinions !

Partager les informations

Ensemble de données
Enquête sur les infections à coronavirus (COVID-19), caractéristiques des personnes testées positives pour le COVID-19, Royaume-Uni


Enquête sur les infections à coronavirus (COVID-19), caractéristiques des personnes testées positives pour le COVID-19, Royaume-Uni

Office for National Statistics logo - Homepage

Remarquer
11 mai 2022

Une erreur typographique a été trouvée dans un titre de colonne sur l’onglet 4c de l’ensemble de données publié, qui a été modifié. Nous vous prions de nous excuser pour tout désagrément causé.

À propos de ce jeu de données

Caractéristiques des personnes testées positives au coronavirus (COVID-19) tirées de l’Enquête sur les infections à la COVID-19.

Édition dans ce jeu de données

Édition du 11 mai 2022 de cet ensemble de données

xlsx (2,4 Mo)

Les versions précédentes de ces données sont disponibles.

Édition du 13 avril 2022 de cet ensemble de données

xlsx (2.2 MB)

Previous versions of this data are available.

Édition du 30 mars 2022 de cet ensemble de données

xlsx (807.5 KB)

Édition du 16 mars 2022 de cet ensemble de données

xlsx (320.7 KB)

Édition du 2 mars 2022 de cet ensemble de données

xlsx (957.4 KB)

Édition du 16 février 2022 de cet ensemble de données

xlsx (507.8 KB)

Édition du 2 février 2022 de cet ensemble de données

xlsx (164.4 KB)

Édition du 19 janvier 2022 de cet ensemble de données

xlsx (556.2 KB)

Édition du 16 décembre 2021 de cet ensemble de données

xlsx (510.6 KB)

Édition du 1er décembre 2021 de cet ensemble de données

xlsx (376.7 KB)

Édition du 17 novembre 2021 de cet ensemble de données

xlsx (402.2 KB)

Édition du 3 novembre 2021 de cet ensemble de données

xlsx (237.7 KB)

Édition du 21 octobre 2021 de cet ensemble de données

xlsx (394.6 KB)

Édition du 6 octobre 2021 de cet ensemble de données

xlsx (1.2 MB)

Édition du 22 septembre 2021 de cet ensemble de données

xlsx (369.3 KB)

Édition du 25 août 2021 de cet ensemble de données

xlsx (460.2 KB)

Édition du 28 juillet 2021 de cet ensemble de données

xlsx (334.3 KB)

Édition du 13 juillet 2021 de cet ensemble de données

xlsx (102.1 KB)

Édition du 30 juin 2021 de cet ensemble de données

xlsx (366.2 KB)

Édition du 20 mai 2021 de cet ensemble de données

xlsx (217.4 KB)

Édition du 5 mai 2021 de cet ensemble de données

xlsx (1.6 MB)

Previous versions of this data are available.

Édition du 22 avril 2021 de cet ensemble de données

xlsx (2.1 MB)

Édition du 8 avril 2021 de cet ensemble de données

xlsx (76.0 KB)

Previous versions of this data are available.

Édition du 25 mars 2021 de cet ensemble de données

xlsx (144.2 KB)

Édition du 24 février 2021 de cet ensemble de données

xlsx (103.2 KB)

Édition du 22 février 2021 de cet ensemble de données

xlsx (1.3 MB)

Édition du 9 février 2021 de cet ensemble de données

xlsx (86.5 KB)

Édition du 27 janvier 2021 de cet ensemble de données

xlsx (152.5 KB)

Édition du 19 janvier 2021 de cet ensemble de données

xlsx (105.3 KB)

Édition de février 2021 de cet ensemble de données

xlsx (103.2 KB)

Previous versions of this data are available.

Édition de janvier 2021 de cet ensemble de données

xlsx (152.5 KB)

Previous versions of this data are available.

Édition de décembre 2020 de cet ensemble de données

xlsx (151.3 KB)

Édition de novembre 2020 de cet ensemble de données

xlsx (147.2 KB)

Édition d’octobre 2020 de cet ensemble de données

xlsx (88.3 KB)

Édition de septembre 2020 de cet ensemble de données

xlsx (172.5 KB)

Édition d’août 2020 de cet ensemble de données

xlsx (128.4 KB)

Édition de juillet 2020 de cet ensemble de données

xlsx (136.7 KB)


EFFETS INDÉSIRABLES

Les vaccins contre la Covid-19 sont très sûrs. Cependant, comme pour tous les médicaments, des effets secondaires peuvent survenir après avoir reçu un vaccin. Actuellement, aucun de ces effets ne remet en cause le bénéfice de la vaccination.

Il est courant de ressentir quelques effets indésirables d’intensité légère à modérée après avoir reçu un vaccin. Ce sont des signes indiquant que notre organisme est en train de créer une protection.

Les effets indésirables les plus fréquents communs à tous les vaccins sont :

  • Douleur, réaction cutanée, gonflement au point d’injection
  • Maux de tête
  • Fatigue, fièvre et frissons
  • Douleurs articulaires ou musculaires
  • Troubles digestifs
  • Apparition de ganglions
  • Réactions allergiques (urticaire, gonflement du visage)

Des effets secondaires plus graves ou plus durables sont possibles, mais ils sont extrêmement rares (<1 cas pour 100 000 injections) :

  • Vaccin à ARNm (Comirnaty® de Pfizer ou  Spikevax® de Moderna) : hypertension artérielle, rares cas de myocardites et de péricardites.

Après l’injection d’un de ces vaccins contre la Covid-19, en cas de difficultés respiratoires, de douleurs dans la poitrine, de palpitations, de gonflement des jambes, de douleur persistante au niveau du ventre, de mal de tête sévère ou de vision trouble, de l’apparition de petits points rouges au niveau de l’injection, de prise de poids brutale, les personnes devront consulter leur médecin.

Une étude menée en France du 12 mai 2021 au 31 octobre 2021 confirme l’amplitude d’un risque accru de myocardite et de péricardite dans la semaine suivant la vaccination contre le Covid-19 par les vaccins à ARNm, en particulier la deuxième dose du vaccin mRNA-1273, chez les hommes et les femmes âgés de 12 à 50 ans. Les cas de myocardite et de péricardite suivant la vaccination n’apparaissent pas plus graves que ceux survenant en dehors de la vaccination.

Une étude américaine récente a montré que le risque de complications cardiaques était 7 à 8 fois plus élevé après une infection par la Covid-19 qu’après une vaccination Covid-19 chez les hommes de 18 à 29 ans.

SUIVI CHEZ LES ADULTES

En France au 10 mars 2022 plus de 109 millions d’injections ont été réalisées chez les adultes. 

Signaux confirmés : hypertension artérielle, myocardite, péricardite ;

Devant tout symptôme évocateur d’une hypertension artérielle (malaise, céphalées, vertiges…), un contrôle de la pression artérielle devra être envisagé pour une prise en charge médicale la plus précoce possible, si elle s’avère nécessaire.

Le comité de pharmacovigilance a indiqué que les données disponibles ne permettaient pas d’établir un lien entre de très rares cas d’hépatite auto-immune et la vaccination par les vaccins Pfizer et Moderna. Cet effet reste néanmoins sous surveillance.

SUIVI CHEZ LES FEMMES

Des troubles des règles ont été décrits (retard de règles, règles plus abondantes et saignements vaginaux). Il est également possible que des saignements surviennent entre deux cycles (métrorragie).

L’Agence européenne du médicament a actualisé toutes les données européennes internationales ; elle a  le 17 février 2022 qu’il n’y avait pas de lien prouvé entre les troubles des règles et la vaccination, ces troubles étant déjà très souvent retrouvés chez les femmes en dehors de la vaccination contre la Covid-19. 

SUIVI CHEZ LES FEMMES ENCEINTES ET ALLAITANTES

L’EMA a publié le 18 janvier 2022 une synthèse de plusieurs études totalisant 65 000 femmes enceintes à différents stades de leur grossesse. Il n’y a pas d’augmentation des risques de complications de la grossesse, de fausses couches, de naissances prématurées, ou de problèmes fœtaux après la vaccination avec un vaccin à ARNm. La vaccination est aussi efficace pour prévenir le risque d’hospitalisation ou de décès chez les femmes enceintes que chez celles qui ne le sont pas. Les effets secondaires sont les mêmes que ceux retrouvés dans la population générale. Compte tenu du fait que la grossesse accroit le risque de faire une Covid-19 sévère, surtout au 2ème et au 3ème trimestre, il faut encourager les femmes enceintes ou celles qui prévoient de l’être à se faire vacciner.

La dernière synthèse de l’ANSM en date du 19 février 2022 confirme l’absence de signal chez les femmes enceintes et allaitantes avec l’ensemble des vaccins contre la Covid-19 disponibles en France.

Suivi chez les adolescents de 12 à 17 ans 

Au 07 avril 2022, plus de 10,1 millions de doses ont été administrées. Au total, 2 996 cas dont 801 cas graves ont été rapportés après la vaccination. Aucun signal spécifique n’a été identifié chez les sujets les plus jeunes. Au vu des données analysées, la tolérance du vaccin Comirnaty® chez les jeunes de 12 à 17 ans est comparable à celle des adultes.

SUIVI CHEZ LES ENFANTS DE 5 À 11 ANS 

Le 31 décembre 2021, les autorités américaines ont  publié les résultats de l’examen d’effets indésirables liés à la vaccination contre la Covid-19 par le vaccin Comirnaty® de Pfizer, chez les enfants âgés entre 5 et 11 ans. Sur près de 9 millions de doses de vaccins, moins de 5000 effets secondaires ont été rapportés, dont plus de 97% sans gravité (réactions au point d’injection, fièvre et maux de tête). La tolérance est donc très bonne.

L’ANSM indique au 31 mars 2022, que plus de 489 000 doses ont été administrées. Au total, 95 cas d’effets indésirables ont été rapportés après la vaccination, dont 12 graves (11 rétablis ou en cours de rétablissement et 1 non rétabli au moment de la déclaration). Aucun signal spécifique n’a été identifié chez les enfants.

SUIVI SPÉCIFIQUE DES SCHÉMAS VACCINAUX FAITS AVEC DES VACCINS DIFFÉRENTS

On parle de schéma hétérologue quand la personne a reçu au moins avec au moins 2 vaccins différents. A l’heure actuelle, l’ANSM n’a pas identifié de problème particulier.

SUIVI APRÈS UN RAPPEL VACCINAL

La campagne de rappel vaccinal a débuté le 1er septembre 2021 chez les personnes de 65 ans et plus et celles à risque de formes graves de Covid-19. Le 27 novembre 2021, le rappel vaccinal a été ouvert à tous les adultes et depuis janvier 2022, à tous les adolescents de 12-17 ans. Celui-ci doit se faire avec un vaccin à ARNm : vaccin Pfizer ou Moderna pour les personnes de 30 ans et plus, vaccin Pfizer pour les personnes de moins de 30 ans.

 Au 07 avril, plus de 28,3 millions de doses de rappel ont été administrées depuis le début des rappels vaccinaux. Aucun signal spécifique n’a été identifié chez les personnes ayant eu une dose de rappel. Le profil des effets indésirables rapportés est similaire à celui rapporté dans une population en début de la campagne de vaccination.

A PARTIR DE LA COMMERCIALISATION DE CHAQUE VACCIN, LES AGENCES SANITAIRES EUROPÉENNES ET AMÉRICAINES SUIVENT CES EFFETS SECONDAIRES

En France, c’est l’agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) qui suit chaque semaine la survenue d’effets secondaires, à partir des signalements qui peuvent être réalisés sur le site du ministère de la Santé par les professionnels de santé ou par les patients eux-mêmes.

En cas de doute sur l’existence d’un effet secondaire grave ou inattendu, l’ANSM met également en place des études dans le but de confirmer ou informer la relation entre la vaccination et cet évènement. Elle a mis en ligne une affiche, un guide et des fiches d’information destinées aux personnes vaccinées :

Une étude menée en France du 12 mai 2021 au 31 octobre 2021 confirme l’amplitude d’un risque accru de myocardite et de péricardite dans la semaine suivant la vaccination contre le Covid-19 par les vaccins à ARNm, en particulier la deuxième dose du vaccin mRNA-1273, chez les hommes et les femmes âgés de 12 à 50 ans. Les cas de myocardite et de péricardite suivant la vaccination n’apparaissent pas plus graves que ceux survenant en dehors de la vaccination.

Une étude américaine récente a montré que le risque de complications cardiaques était 7 à 8 fois plus élevé après une infection par la Covid-19 qu’après une vaccination Covid-19 chez les hommes de 18 à 29 ans.

Le 1er avril 2022, la DREES a indiqué que trois mois après la première dose de rappel du vaccin contre le Covid-19, son efficacité disparait contre les formes symptomatiques mais reste élevée contre les formes sévères chez les personnes de 40 ans ou plus.


France médias numérique est maintenant fortement censurée par Google, Facebook, Twitter. Ne perdons pas le contact, abonnez-vous dès aujourd’hui pour recevoir les dernières nouvelles de France médias numérique dans votre boîte de réception…

France médias numérique vous offre accès à un réseau social alternatif sur: https://social.francemediasnumerique.net

Comme plate-forme vidéo alternative nous vous conseillons: https://freetubes.nohost.me avec 5 Go hébergement vidéo gratuit

Le contenu distribuée par France médias numérique est disponible pour republication sans frais pour tout éditeur de nouvelles éligible qui peut fournir un large public.

PARTAGEZ ET SOUTENEZ LE VRAI JOURNALISME VÉRITABLE. FAITES UN DON A FRANCE MEDIAS NUMERIQUE À BUT NON LUCRATIF.
Abonnez-vous à la newsletter
Je publie sur la sécurité et l’efficacité des vaccins COVID, la corruption, la censure, les mandats, le masquage et les premiers traitements. L’Amérique et l’Europe est induite en erreur par des autorités autrefois dignes de confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.