Effets secondaires des vaccins, victimes ou coupables ?

Partager les informations

Pour ou contre la vaccination ? Polémiques actuelles et débats du passé |  Le blog de Gallica

Si le consommateur de l’information est facilement manipulable, c’est parce que, combien même sa clairvoyance serait limpide, il souffre d’un handicap majeur, son incapacité à prendre en considération à la fois le contenant et le contenu dans ses interprétations de l’information. Une telle attitude éviterait par exemple de tomber dans le piège que l’on tente de vendre ces derniers temps, la tentative de faire passer les victimes d’effets secondaires des vaccins pour des martyrs de la nation. Non pas qu’il soit question ici de se réjouir des souffrances des autres loin s’en faut, mais de s’efforcer de faire une analyse objective de la situation, dont le seul but et d’évaluer son impact positif ou négatif sur l’opinion publique. Cet impact n’est fonction que de la réponse à une seule question, « l’information, et la manière avec laquelle elle est présentée, aide-t-elle celui qui la reçoit à se faire une idée plus précise de la réalité ? ».

La victime est-elle mon ami, ou mon ennemi ?

Les victimes des effets secondaires des vaccins sont des victimes des vaccins, mais certainement pas des victimes des décisions les ayant conduites, volontairement, à eux. Or, ces décisions en d’autres circonstances, auraient porté préjudice non pas à ceux qui les ont prises mais à leur entourage. C’est la crédibilité que les victimes ont accordé au discours officiel qui les a incité à adopter le comportement les ayant mené à ce résultat. Aujourd’hui, l’ennemi a été présenté en un virus, mais si cet ennemi désigné était un groupe humain, une personne ou une quelconque cible ayant l’humain pour point commun, un comportement délateur et collaborateur aurait naturellement émergé de pareilles sensibilités. La raison fondamentale est simple, c’est la paresse intellectuelle qui empêche celui qui se laisse influencer de se poser des questions, et de rechercher des sources d’informations alternatives, souvent parce que celles-ci sont plus difficiles d’accès, moins visibles depuis son point de vue ou à l’extérieur de ses habitudes.

C’est cette paresse intellectuelle qui transforme la victime en coupable car elle est le dénominateur commun se constituant en cause, dont le statut de victime ou d’ennemi n’est que l’effet, suivant le contexte considéré. Dès lors et en pareilles circonstances voilà que la victime dans un cas aurait été l’ennemi dans l’autre. Toujours en conformité avec cette crédibilité accordée au discours officiel, le comportement perçu comme sécuritaire, a été d’obéir et non de douter, sans envisager un instant que le danger pouvait se cacher dans ce qui se présente comme la solution. Si le monde n’était peuplé que de pareils profils, les personnes éveillées, refusant le vaccin se seraient retrouvé isolées, et à terme invitées de force à se soumettre à la vaccination puisque l’unanimité sauf des poussières aura été vaccinée. Imaginez le désastre, si les effets destructeurs de ces injections étaient différés dans le temps pour laisser le processus de confiance s’installer. Pareilles personnes, et sans effets secondaires se seraient constituées en ambassadrices du vaccin, dans une continuité naturelle de l’idéologie sous l’influence de laquelle elles sont. A terme, c’est la résistance qui s’en serait trouvée lésée, et potentiellement la fin de l’espèce humaine, si telle est la volonté du commanditaire de la manœuvre. Ainsi, difficile de pleurer des deux yeux face aux souffrances de ces personnes.

Toute chose à du bon

Faute d’avoir servi la vérité à priori, ces victimes, en servant d’exemple, la servent à postériori. C’est ainsi en se constituant en tribunes pour ce que représentent réellement ces injections qu’elles permettent à l’opinion publique de mesurer le danger réel qu’elle encourt si elle était exposée à ces produits, et faire décroitre drastiquement la courbe de confiance en la vaccination parmi la population. Leur rôle est donc essentiel, car elles sont les preuves empiriques que les avertissements des personnes éclairées étaient bien loin d’être des théories conspirationnistes qu’on les accusait d’être. La voie de la raison gagne ainsi en crédibilité, et leur sacrifice n’aura pas été vain, bien qu’il ne fût pas volontaire, bien loin de là.

“Morpheus” 

Le lien de “le temple du concept” Discord


France médias numérique est maintenant fortement censurée par Google, Facebook, Twitter. Ne perdons pas le contact, abonnez-vous dès aujourd’hui pour recevoir les dernières nouvelles de France médias numérique dans votre boîte de réception…

France médias numérique vous offre accès à un réseau social alternatif sur: https://social.francemediasnumerique.net

Comme plate-forme vidéo alternative nous vous conseillons: https://freetubes.nohost.me avec 5 Go hébergement vidéo gratuit

Le contenu distribuée par France médias numérique est disponible pour republication sans frais pour tout éditeur de nouvelles éligible qui peut fournir un large public.

PARTAGEZ ET SOUTENEZ LE VRAI JOURNALISME VÉRITABLE. FAITES UN DON A FRANCE MEDIAS NUMERIQUE À BUT NON LUCRATIF.
Abonnez-vous à la newsletter
Je publie sur la sécurité et l’efficacité des vaccins COVID, la corruption, la censure, les mandats, le masquage et les premiers traitements. L’Amérique et l’Europe est induite en erreur par des autorités autrefois dignes de confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.