Durham alerte un juge de la décision fédérale contre Hillary Clinton, DNC

Partager les informations

John Durham speaks to reporters on the steps of U.S. District Court in New Haven, Conn., on April 25, 2006. (Bob Child/AP Photo)
Par Zachary Stieber
 3 mai 2022 Mise à jour : 4 mai 2022

Le 2 mai, l’avocat spécial John Durham a alerté le juge présidant l’affaire contre un ancien avocat de la campagne d’Hillary Clinton des amendes que la campagne Clinton et le Comité national démocrate (DNC) ont payées après qu’un organisme fédéral a trouvé une cause probable qu’ils violaient les lois électorales.

Durham a déposé l’avis de la Commission électorale fédérale (FEC) et des accords de conciliation que la campagne et le DNC ont conclus avec la FEC, ainsi que le paiement des amendes pour ce que la FEC a décrit comme des violations probables des lois régissant le signalement des décaissements d’entités politiques.

En cause, les liens des entités démocrates avec Fusion GPS, une société spécialisée dans la recherche sur l’opposition.

Les entités ont principalement payé Fusion GPS par l’intermédiaire d’un cabinet d’avocats qu’elles ont exploité, Perkins Coie.

Les paiements ont été répertoriés comme finançant des services juridiques, mais ont en fait été utilisés par Fusion pour effectuer des recherches sur l’opposition sur l’ancien président Donald Trump, à l’époque rival de Clinton pour la présidence, ont déclaré les avocats de fec.

« Plus précisément, la FEC a trouvé des « raisons probables de croire » que le DNC et [la campagne Clinton] ont incorrectement signalé leurs paiements à Perkins Coie pour la recherche de l’opposition de Fusion GPS comme des « conseils juridiques et de conformité » », a déclaré Durham au juge de district américain Christopher Cooper, nommé par Obama, dans le nouveau dépôt.

L’avocat spécial a joint les documents à une requête visant à contraindre la campagne Clinton, le DNC, Fusion et Perkins à produire des documents que les parties retiennent ou produisent sous des formes expurgées sur la base de revendications selon lesquelles ils contiennent des communications avocat-client ou d’autres documents privilégiés.

Durham soutient que Fusion n’a pas fourni de services juridiques aux autres parties, ce qui rend les revendications de privilège sans objet – une position renforcée par les conclusions de la FEC.

Les parties affirment que Fusion aidait Perkins à fournir des conseils juridiques à la campagne et au DNC.

La campagne Clinton et le DNC n’ont pas commenté publiquement la décision de la FEC.

Chacun a payé des amendes et conclu des ententes de conciliation avec l’organisme fédéral, mais n’a pas admis d’actes répréhensibles.

Les services de Fusion comprenaient l’aide à la création du dossier compilé par l’ex-espion britannique Christopher Steele. Les allégations du dossier contre Trump, qui étaient salaces et sans fondement, ont été fortement promues par la campagne Clinton et les démocrates dans leur tentative de faire élire Clinton et, plus tard, de destituer Trump.

Durham poursuit Michael Sussman, un avocat qui a représenté à la fois la campagne et le DNC lorsqu’il a apporté des informations non vérifiées qui auraient montré un canal secret entre la Trump Organization et une banque russe dans les mois précédant les élections de 2016.

Durham dit que Sussmann a menti quand il a dit à un avocat du FBI, avant de remettre l’information, qu’il n’apportait pas les données au nom d’un client.

Les avocats de Sussmann ont fait valoir qu’il n’avait pas menti et, même s’il l’avait fait, le mensonge aurait été sans importance pour la légitimité de l’information réelle.

Sussmann doit être jugé plus tard en mai.


France médias numérique est maintenant fortement censurée par Google, Facebook, Twitter. Ne perdons pas le contact, abonnez-vous dès aujourd’hui pour recevoir les dernières nouvelles de France médias numérique dans votre boîte de réception…

France médias numérique vous offre accès à un réseau social alternatif sur: https://social.francemediasnumerique.net

Comme plate-forme vidéo alternative nous vous conseillons: https://freetubes.nohost.me avec 5 Go hébergement vidéo gratuit

Le contenu distribuée par France médias numérique est disponible pour republication sans frais pour tout éditeur de nouvelles éligible qui peut fournir un large public.

PARTAGEZ ET SOUTENEZ LE VRAI JOURNALISME VÉRITABLE. FAITES UN DON A FRANCE MEDIAS NUMERIQUE À BUT NON LUCRATIF.
Abonnez-vous à la newsletter
Je publie sur la sécurité et l’efficacité des vaccins COVID, la corruption, la censure, les mandats, le masquage et les premiers traitements. L’Amérique et l’Europe est induite en erreur par des autorités autrefois dignes de confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.