George Soros et Hillary Clinton encouragent la guerre avec la Russie

Partager les informations

Permettez-moi de rendre cela très simple. Si vous vivez en Occident, vous avez été inondé d’une campagne de propagande massive dépeignant l’Ukraine comme une démocratie jeffersonienne aspirant à respirer librement et la Russie a l’ultime empire du mal. Pas vrai. Deux des voix les plus en vue prônant un combat avec la Russie sont Hillary Clinton et George Soros. C’est compris? Si vous portez le drapeau ukrainien et que vous vous engagez dans cette cause condamnée, vous êtes du côté d’Hillary Clinton et de George Soros.

Voici ce qu’Hillary a dit récemment dans l’émission de Rachel Maddow :

L’ancienne secrétaire d’État et candidate ratée à la présidentielle Hillary Clinton a appelé à armer une insurrection pour repousser l’invasion de l’Ukraine par la Russie, rejoignant un nombre croissant d’experts et de responsables suggérant que Washington devrait remettre à la Russie sa propre occupation coûteuse de plusieurs années semblable aux États-Unis. (voire soviétique) en Afghanistan.

Clinton a fait valoir son point de vue lors d’une apparition lundi soir avec Rachel Maddow de MSNBC, rappelant que lors de l’invasion de l’Afghanistan par l’URSS dans les années 1980, les combattants de la résistance “avaient beaucoup de pays fournissant des armes et des conseils”, ce qui, a-t-elle poursuivi, “n’a pas fini tant mieux pour les Russes.

TENDANCE : La Pologne dénonce le bluff de Blinken et expose la fracture de l’Alliance de l’OTAN

« Donc, je pense que nous devons surveiller cela attentivement. Nous devons fournir des armements militaires suffisants aux militaires et volontaires ukrainiens. Et nous devons continuer à serrer les vis », a ajouté Clinton.

Et puis il y a George Soros, qui a collaboré avec les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale :

J’ai vu l’Ukraine se transformer d’une partie de l’Union soviétique en train de s’effondrer en une démocratie libérale et une société ouverte. Elle a fait face à d’innombrables actes d’agression russe, mais a persisté.

– George Soros (@georgesoros) 26 février 2022

Permettre à Poutine de réussir dans sa quête enverra un message à travers le monde que les nations peuvent simplement être créées ou dissoutes par la force brute. Nous devons #StandWithUkraine , comme ils nous représentent.

– George Soros (@georgesoros) 26 février 2022

Les médias grand public, qui ignorent largement le raz-de-marée d’immigrants illégaux inondant notre frontière sud, sont très désireux de protéger la frontière ukrainienne. Les médias grand public et l’establishment politique à Washington, DC dénoncent les « horreurs » sur le terrain en Ukraine, mais sont sourds et muets lorsqu’il s’agit des partisans de Trump qui sont détenus comme prisonniers politiques dans les prisons de DC. Même s’il existe des preuves claires qu’au moins deux partisans de Trump ont été tués par la police le 6 janvier, il n’y a aucune demande crédible d’enquêter et de tenir les meurtriers responsables.

Si vous avez 38 ans ou moins, vous vous souvenez probablement très peu des mensonges proférés par l’administration George W. Bush pour attiser la fureur du peuple américain et déclencher une guerre injustifiée en Irak en 2003. Je m’en souviens. Je n’ai pas oublié.

Si vous voulez être solidaire avec Hillary Clinton, George Soros, Joe Biden, Anthony Blinken, Jake Sullivan, Nancy Pelosi, Chuck Schumer, Mitt Romney et Lindsey Graham, sachez-le : quand vous vous couchez avec des chiens, vous vous levez avec des puces. Et les puces qu’ils transportent menacent la sécurité même de cette République.


France médias numériques vous propose du contenu web 100% GRATUIT, et une info 100% LIBRE ! Pour rappel, France médias numériques ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et vit grâce à ses lecteurs, abonnés, ou donateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *