Un groupe de médecins et de scientifiques demande la levée immédiate de toutes les restrictions sur le COVID-19

Partager les informations

Le comité de sortie déclare que la pandémie est effectivement terminée au Canada, car elle a atteint le stade endémique et doit être traitée comme telle.

A COVID-19 testing sign at Toronto Pearson International Airport on Dec. 16, 2021. (Tijana Martin/The Canadian Press)

Un panneau de test COVID-19 à l’aéroport international Pearson de Toronto le 16 décembre 2021. (Tijana Martin/La Presse canadienne)

Un groupe d’éminents scientifiques, médecins et professionnels des politiques affirme qu’il est temps de mettre fin à toutes les restrictions liées à la COVID-19 au Canada, y compris les mandats de vaccination et les passeports.

Connu sous le nom de Comité scientifique et politique du Canada pour sortir de la pandémie, le groupe affirme que la pandémie est effectivement terminée parce qu’elle a atteint un stade endémique.

« C’est endémique. Nous sommes prêts à aller sur le front de l’immunité générale », a déclaré Irvin Studin, coprésident du comité, lors d’une conférence de presse le 18 février.

«Au début de COVID-19, toutes les restrictions doivent, à toutes fins pratiques, être supprimées expressément. Les mandats de vaccination, les passeports de vaccination, les exigences de masquage, les exigences de mise en quarantaine, les exigences de test doivent être expressément supprimées. »

Le groupe a publié un plan de sortie national  le 18 février, détaillant comment le Canada peut sortir de la pandémie au cours des prochains mois, en mettant l’accent sur l’abandon immédiat de tous les mandats et restrictions connexes.

Pour les personnes immunodéprimées, âgées et celles souffrant de comorbidités, le groupe a recommandé des interventions précoces, la vaccination saisonnière et d’autres traitements.

Studin a déclaré que maintenant que le plan est prêt, il sera informé des gouvernements et des décideurs à travers le pays. Il a noté que beaucoup d’entre eux avaient déjà été informés.

« Cela va les aider. Dans certains cas, ils l’utiliseront carrément. Dans d’autres cas, ils rempliront les détails des réalités locales », a-t-il déclaré.

Le comité de sortie, composé de 15 membres de toutes les disciplines et de toutes les régions du Canada, a été lancé en janvier sous l’égide du groupe de réflexion Institute for 21st Century Questions (21CQ).

Parmi les principaux membres du comité figurent le Dr Kwadwo Kyeremanteng, médecin en soins intensifs de l’Hôpital d’Ottawa; Pierre Pettigrew, ancien ministre de la Santé du Québec; Thomas Michalak, professeur de virologie moléculaire et médecine (hépatologie) à l’Université de Terre-Neuve-et-Labrador; et Alexandra Lysova, professeure agrégée de criminologie à l’Université Simon Fraser.

Le comité a déclaré officiellement la pandémie canadienne terminée le 16 février.

Studin, également président du 21CQ, a souligné que la suppression des restrictions pandémiques doit fonctionner en chorégraphie avec «huit systèmes nationaux en crise» impliquant la santé publique COVID-19, la santé publique non COVID, les entreprises et l’économie, l’éducation, les institutions, national unité, tissu social et international.

“Si nous supprimons les restrictions pour les entreprises, nous avons encore des dizaines de milliers d’entreprises qui ont disparu. De nombreuses entreprises ne peuvent pas être retournées. C’est donc la suppression des restrictions plus l’énergie nécessaire pour reconsolider les systèmes et les préparer pour demain », a-t-il déclaré.

« Nous voulons qu’il soit bien compris que le plan de sortie est une matrice. Ce n’est pas une chose ou une action unique », a-t-il ajouté.

« Si vous réduisez tout au seul élément COVID, qui a été notre effondrement intellectuel au cours des deux dernières années, alors les autres systèmes s’effondrent et causent encore plus de débordement, de chagrin et de mort. Donc, la sortie de la pandémie est COVID plus, c’est une énergie élevée dans tous les systèmes.

Le plan de sortie du comité est décrit dans un tableau matriciel qui cartographie les stratégies pour chacun des huit systèmes de crise par région canadienne (Tout le Canada, Centre, Ouest, Atlantique, Nord) et par mois (février, mars, avril, et mai 2022).

Les points saillants du plan de sortie en février comprennent la suppression des mandats de vaccination pour les Canadiens voyageant à l’étranger, la fin des exigences de test pour les Canadiens qui partent et arrivent dans le pays et la suppression de toutes les restrictions de voyage entre et parmi les provinces et territoires.

Le comité travaillera également aux côtés des gouvernements provinciaux et territoriaux pour les amener à s’engager publiquement à ne pas revenir aux fermetures, qui nuisent à la confiance des entreprises, et à s’engager à ne plus jamais fermer d’écoles. Les élèves doivent retourner à l’école en personne et toutes les restrictions de masquage, de cohorte et de distanciation doivent être supprimées.

“L’université ne devrait pas du tout imposer la vaccination des étudiants à ce stade”, a déclaré Studin.

“Il existe une catégorie sombre de jeunes à travers le pays qui ne sont pas en mesure d’accéder à l’université ou aux milieux sportifs ou sociaux, ou aux camps ou aux écoles dans certains cas, en vertu d’une décision de vacciner ou de ne pas vacciner.”

Pour les établissements de soins de longue durée, le plan vise à ce que les établissements mettent fin aux politiques qui isolent les patients âgés, à augmenter les effectifs et à encourager le retour de tout personnel perdu pendant la pandémie afin de maintenir un ratio minimum obligatoire personnel-patients pour des soins adéquats.

Les médecins devront reprendre les soins en personne à temps plein, ainsi que le personnel hospitalier licencié retourner au travail pour protéger le système de santé du pays, recommande le plan.

En mars, le plan vise à réaliser la réouverture de toutes les frontières canadiennes aux visiteurs sans restrictions, entre autres priorités.

D’ici avril, les sports, les tournois, les festivals, les jeux et les voyages devraient être rétablis pour les enfants.

Studin a déclaré que le comité avait été formé pour rassembler les communautés médicales, scientifiques et politiques du Canada afin d’éviter de travailler en silos et d’accélérer un plan systématique de sortie de la pandémie.

“Nous avons travaillé intensivement au cours des deux derniers mois en consultant dans tous les secteurs, toutes les régions du pays, de nombreux spécialistes, des représentants du gouvernement”, a-t-il déclaré.

“Même les politiciens élus de différents partis, de différentes parties du pays avaient discrètement nourri notre travail parce que tout le monde s’était rendu compte que nous devions sortir.”

Présenté dans le blog de Studin le 18 février, la justification de la déclaration de fin de la pandémie est que la COVID-19 est « maintenant hautement gérable pour les systèmes de santé et autres du Canada ». Les interventions peuvent également désormais être beaucoup plus ciblées, et le virus est de plus en plus un « problème de système mineur » parmi les huit systèmes identifiés.

“Cela est cohérent avec les positions envisagées aujourd’hui, entre autres, par Singapour, le Royaume-Uni, l’Irlande, l’Espagne, les Pays-Bas, le Danemark, la Suède et la Norvège”, indique le blog.


Par Isaac Teo 19 février 2022 Mise à jour : 19 février 2022


Abonnez-vous !

France médias numériques vous propose du contenu web 100% GRATUIT, et une info 100% LIBRE ! Pour rappel, France médias numériques ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et vit grâce à ses lecteurs, abonnés, ou donateurs.

6 thoughts on “Un groupe de médecins et de scientifiques demande la levée immédiate de toutes les restrictions sur le COVID-19

  1. Les criminels tombe et risque la confiscation de tous leurs biens numéraire à donner au peuple et leur biens placée ou non dans tout le endroits du Monde et restés emprisonnés au restant de leur exitance Le Peuple n’est pas dupe conformément à la Constitution du Juin

  2. Les criminels tombe et risque la confiscation de tous leurs biens numéraire à donner au peuple et leur biens placée ou non dans tout le endroits du Monde et restés emprisonnés au restant de leur exitance Le Peuple n’est pas dupe conformément à la Constitution du Juin

  3. Les criminels tombe et risque la confiscation de tous leurs biens numéraire à donner au peuple et leur biens placée ou non dans tout le endroits du Monde et
    restés emprisonnés au restant de leur exitance Le Peuple n’est pas dupe conformément à la Constitution du Juin

  4. Les criminels tombe et risque la confiscation de tous leurs biens numéraire à donner au peuple et leur biens placée ou non dans tout le endroits du Monde et
    restés emprisonnés au restant de leur exitance Le Peuple n’est pas dupe conformément à la Constitution du Juin

  5. Cela a été toujours une endémie depuis le début. Pourquoi faire croire qu’ils s’aperçoivent de cela maintenant ? Pourquoi jetez des froids et des chauds avec des massages contradictoires en nous parlant des gauchistes les plus dangereux qui seraient complices de tous les GVT, ce qui n’est pas nouveau pour moi ? Quand va t-on vraiment sen sortir ? Bientôt ? C’est ce que l’on me dit depuis 2 ans.

  6. Cela a été toujours une endémie depuis le début. Pourquoi faire croire qu’ils s’aperçoivent de cela maintenant ? Pourquoi jetez des froids et des chauds avec des massages contradictoires en nous parlant des gauchistes les plus dangereux qui seraient complices de tous les GVT, ce qui n’est pas nouveau pour moi ? Quand va t-on vraiment sen sortir ? Bientôt ? C’est ce que l’on me dit depuis 2 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *