Le risque de myocardite et péricardite après la vaccination Covid-19 est confirmé

Partager les informations

Des cas de thromboses veineuses et myocardite et péricardite après la vaccination contre la Covid-19 ont été recensés en France. Elles ne ressemblent pas aux phlébites classiques. Quels sont les symptômes d’alerte ? AstraZeneca, Johnson, Pfizer, Moderna… Quel est le risque selon le vaccin ?. (vidéo)

Thrombose et Covid : symptômes d’alerte, risque par vaccin covid 19

Une thrombose est un caillot de sang qui se forme dans une veine (on parle de thrombose veineuse) ou une artère (on parle de thrombose artérielle). La formation d’un caillot sanguin se produit quand la circulation sanguine est ralentie, soit par une immobilisation d’un membre, soit par un obstacle. On parle de thrombose de localisation atypique lorsque le caillot sanguin se forme dans des localisations inhabituelles (cerveau, foie, intestin, rate). Une thrombose veineuse peut entraîner une phlébite tandis qu’une thrombose artérielle peut entraîner une ischémie et une embolie. Les thromboses qui interviennent suite à la vaccination sont des thromboses veineuses.


Dans le cadre du dispositif de surveillance renforcée des vaccins contre la Covid-19, EPI-PHARE (groupement d’intérêt scientifique ANSM-Cnam) a conduit une nouvelle étude de pharmaco-épidémiologie pour caractériser le risque de myocardite et de péricardite avec les vaccins ARNm chez les sujets âgés de 12 à 50 ans en France.

Cette étude confirme l’existence d’un risque fréquent de myocardite et péricardite dans les 7 jours suivant une vaccination contre la Covid-19 avec un vaccin ARNm Pfizer, Moderna, (Comirnaty et Spikevax) chez les personnes âgées de 12 à 50 ans, particulièrement chez les jeunes de 12 à 29 ans. Ce risque est plus élevé avec le vaccin Spikevax. Cette étude confirme également l’évolution clinique favorable des cas de myocardite et péricardite suite à la vaccination. Aucun décès n’a été rapporté parmi les personnes hospitalisées pour une myocardite ou une péricardite suite à la vaccination. D’autres études montrent que des signalements de décès suite à la vaccination ont été écartés.


France médias numériques vous propose du contenu web 100% GRATUIT, et une info 100% LIBRE ! Pour rappel, France médias numériques ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et vit grâce à ses lecteurs, abonnés, ou donateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *