Le gouvernement japonais dit aux citoyens: « Ne discriminez pas les non-vaccinés »

Partager les informations

« Ne forcez personne » à obtenir le vaccin.

Bien que de nombreux grands pays aient rendu les vaccins contre la COVID-19 obligatoires, le gouvernement japonais a demandé à ses citoyens de « ne pas discriminer ceux qui n’ont pas été vaccinés ». L’Allemagne devrait suivre l’Autriche en imposant des vaccins obligatoires, les non vaxx qui résistent toujours à les prendre en face à des amendes croissantes et éventuellement à des peines de prison. Cependant, le Japon adopte une approche très différente, affirmant que les vaccins ne devraient jamais être administrés qu’avec le plein consentement et qu’ils ne devraient pas être utilisés comme des outils de coercition ou d’intimidation. L’avis suivant a été affiché sur le site Web du ministère de la Santé, du Travail et du Bien-être social; « Bien que nous encourageons tous les citoyens à recevoir le vaccin contre la COVID-19, il n’est ni obligatoire ni obligatoire. La vaccination ne sera donnée qu’avec le consentement de la personne à vacciner après les informations fournies. S’il vous plaît faites-vous vacciner de votre propre décision, en comprenant à la fois l’efficacité dans la prévention des maladies infectieuses et le risque d’effets secondaires. Aucune vaccination ne sera administrée sans consentement. S’il vous plaît, ne forcez personne sur votre lieu de travail ou ceux qui vous entourent à se faire vacciner, et ne discriminez pas ceux qui n’ont pas été vaccinés. Le site Web du premier ministre contient également une déclaration similaire. « Les vaccins ne seront jamais administrés sans le consentement du receveur. Nous exhortons le public à ne jamais contraindre les vaccinations sur le lieu de travail ou sur les autres autour d’eux, et à ne jamais traiter ceux qui n’ont pas reçu le vaccin de manière discriminatoire. Pendant ce temps, en Autriche, le gouvernement embauche littéralement des gens pour « traquer » ceux qui refusent de prendre le vaccin. « Les pays occidentaux prétendent toujours être les principaux défenseurs des libertés civiles », écrit Noah Carl. « Mais à l’ère du sécurité Covid, il semble que ce manteau soit passé au Japon. Peut-être que le pays enverra une délégation d’experts des droits de l’homme pour enseigner à l’Occident la liberté individuelle. »


France médias numériques vous propose du contenu web 100% GRATUIT, et une info 100% LIBRE ! Pour rappel, France médias numériques ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et vit grâce à ses lecteurs, abonnés, ou donateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.