Enfin les vérités sortent de partout, le gouverne-ment pris par son propre piège !

Partager les informations

Le Dr. Toubiana balance une bombe sur CNews : «Cette épidémie est très banale !»

“Je ne sais absolument pas de quoi il s’agit”
– Suite à des prélèvements de salive au niveau des gencives, ce dentiste Suisse constate au microscope électronique des structures étranges principalement chez ses patients vaccinés. https://rumble.com/vrfrw5-tmoignage-dun-dentiste-suis.


REALITE DU POURCENTAGE DES TESTS POSITIFS

GIOVANNI BERGAMINI, PHARMACIE CALANDRA, VIAREGGIO, ITALIE. Le pharmacien italien montre la réalité du pourcentage de tests positifs au Covid, qu’ils soient
” vaccinés ” (una dose, due/tre dosi) ou ” non vaccinés


Au Népal, un bimoteur était sur le point d’atterrir sur une piste de l’aéroport de Lukla lorsque le pilote a eu des convulsions. L’avion se trouvait à environ 50 mètres du sol lorsque le copilote a tenté de maîtriser la situation. L’avion a heurté violemment la piste, s’est traîné sur 150 mètres, a traversé la piste, est passé devant des maisons et des voitures et a fini par entrer en collision avec deux hélicoptères qui se trouvaient sur une hélistation à côté des pistes. L’accident a fait plusieurs victimes, dont le pilote de l’avion bimoteur et deux occupants de l’hélicoptère. Les deux occupants sont morts sur le coup suite à des blessures à la tête. Le pilote du bimoteur a fait une crise cardiaque suite à la crise et a été retrouvé mort à l’intérieur de la cabine. Huit autres personnes ont été blessées, dont le copilote. Il est devenu risqué de voyager dans des avions, des trains, des voitures et des bus pilotés par des personnes vaccinées. Soyez prêt !


Réponse anticorps anti-épi à l’infection naturelle par le SARS-CoV-2 dans la population générale

Abstrait

Comprendre la trajectoire, la durée et les déterminants des réponses en anticorps après une infection par le SRAS-CoV-2 peut éclairer la protection ultérieure et le risque de réinfection, mais les études représentatives à grande échelle sont limitées. Ici, nous avons estimé la réponse des anticorps après l’infection par le SARS-CoV-2 dans la population générale en utilisant des données représentatives de 7 256 participants à l’enquête sur l’infection COVID-19 au Royaume-Uni qui ont eu des tests PCR SARS-CoV-2 positifs par écouvillonnage du 26 avril 2020 au 14 juin 2021. Un modèle de classe latente a classé 24 % des participants comme « non-répondeurs » ne développant pas d’anticorps anti-pointe, qui étaient plus âgés, avaient des valeurs seuils plus élevées du cycle du SRAS-CoV-2 pendant l’infection (c.-à-d. une charge virale plus faible) et signalaient moins fréquemment des symptômes. Parmi ceux qui se sont séroconvertis, en utilisant des modèles mixtes linéaires bayésiens, le niveau de pointe anti-pic d’IgG estimé était 7,3 fois plus élevé que le niveau précédemment associé à une protection de 50% contre la réinfection, avec des niveaux de pointe plus élevés chez les participants plus âgés et ceux d’origine ethnique non blanche. La demi-vie anti-pic d’IgG estimée était de 184 jours, étant plus longue chez les femmes et celles d’origine ethnique blanche. Nous avons estimé que les niveaux d’anticorps associés à la protection contre la réinfection durent probablement 1,5 à 2 ans en moyenne, avec des niveaux associés à une protection contre les infections graves présents depuis plusieurs années. Ces estimations pourraient éclairer la planification des stratégies de rappel vaccinal.

Introduction

Jusqu’en juin 2021, plus de 170 millions d’infections au coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2) et plus de 3 millions de décès associés ont été signalés dans le monde.1. Cependant, dans les mois qui suivent l’infection, la réinfection est rare et les anticorps anti-spikeSARS-CoV-2 sont associés à une protection2,3,4. La durée de l’immunité post-infection a des implications importantes pour l’avenir de la pandémie et de la politique de vaccination5. La séroconversion aux antigènes viraux et nucléocapsides se produit habituellement dans les 1 à 3 semaines suivant l’infection par le SRAS-CoV-26,7,8, avec des niveaux d’anticorps de pointe atteints en 4 à 5 semaines9,10. Cependant, 5 à 22 % des personnes restent séronégatives après une infection.11,12,13. L’absence de séroconversion est plus fréquente après une maladie bénigne qu’une maladie grave (p. ex., 22,2 % contre 2,6 %, n = 23612) et chez les personnes asymptomatiques par rapport aux personnes symptomatiques (11,0 % contre 5,6 %, respectivement, n = 2 54713). Cependant, la contribution d’autres facteurs, y compris la charge virale, n’a pas fait l’objet d’une évaluation exhaustive. Parmi ceux qui se séroconvertissent, les données sur la trajectoire et la durée des réponses des anticorps aux différents antigènes du SRAS-CoV-2 varient, reflétant en partie les différences dépendantes des essais, même lorsque des antigènes viraux similaires sont étudiés.14,15, ainsi que les différences dans les populations et les groupes de maladies étudiés. Estimations de la demi-vie des anticorps IgG anti-pic (associés à une activité neutralisante)16) varient de 36 à 244 jours15,17,18,19,20,21,22,23. De même, les demi-vies d’IgG anti-nucléocapside ont été estimées entre 35 et 85 jours.15,19,20,22. La plupart des études ont eu des tailles d’échantillon petites à modérées ou des sous-populations spécifiques; les études de population représentatives à grande échelle sont limitées. Nous avons utilisé l’Office for National Statistics (ONS) COVID-19 Infection Survey (CIS), une vaste enquête communautaire représentative de la population générale du Royaume-Uni, pour étudier les prédicteurs de la séroconversion après une infection par le SRAS-CoV-2, identifier les trajectoires des anticorps IgG anti-pic et examiner le pic et la durée des réponses aux anticorps IgG, en particulier en tenant compte de l’impact des facteurs démographiques, des valeurs du seuil du cycle PCR (Ct) (inversement lié à la charge virale) et des symptômes autodéclarés sur réponses anticorps post-infection. Suite Résultats


France médias numériques vous propose du contenu web 100% GRATUIT, et une info 100% LIBRE ! Pour rappel, France médias numériques ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et vit grâce à ses lecteurs, abonnés, ou donateurs.

One thought on “Enfin les vérités sortent de partout, le gouverne-ment pris par son propre piège !

  1. On ne doit pas dire une pandémie étant toutes des maladies saisonnières dont ce GVT NAZI se sont servies pour faire peur aux gens qui, sans réfléchir aux symptômes, se sont précipiter pour les tests et vaccinations ne sachant plus, qu’il y a des maladies comme le cancer et le sida qui font perdre l’immunité. Beaucoup de morts parmi eux passés pour COVID

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *