CORONAVIRUS Une étude allemande révèle qu’il n’est pas d’enfants en bonne santé âgés de 5 à 18 ans décédés du COVID

Partager les informations

Pourtant, le pays est prêt à aller de l’avant avec les vaccins pour enfants de toute façon.

Une étude menée par des chercheurs en Allemagne a révélé qu’aucun enfant en bonne santé âgé de 5 à 18 ans n’est mort du COVID-19 au cours des 15 premiers mois de la pandémie. « Dans l’ensemble, le fardeau associé au CoV-2 du SRAS d’une évolution grave de la maladie ou de la mort chez les enfants et les adolescents est faible », ont rapporté les scientifiques. « Cela semble particulièrement le cas pour les enfants de 5 à 11 ans sans comorbidités. » Bien que COVID n’ait coûté la vie à zéro d’enfants en bonne santé âgés de 5 à 18 ans, elle n’a coûté la vie que de six enfants et adolescents de cette tranche d’âge qui avaient des conditions préexistantes. La fréquence d’un enfant nécessitant des soins hospitaliers intensifs pour COVID était également de 1 sur 50 000. Entre mars 2020 et mai 2021, un total de huit nourrissons et tout-petits sont morts, dont cinq atteints d’affections préexistantes, ce qui fait un total de 14 Allemands de moins de 18 ans qui sont morts du COVID au cours de cette période de 15 mois. Les chiffres sont similaires à ceux enregistrés au Royaume-Uni, où seuls six enfants en bonne santé sur 12 millions sont morts du COVID-19. « Compte tenu des risques connus de myocardite induite par le vaccin chez les jeunes hommes, du fait que Pfizer a testé ses vaccins à ARNm sur à peine 3 000 enfants de 5 à 11 ans et en a suivi la plupart pendant quelques semaines seulement après la deuxième dose, les données allemandes soulèvent à nouveau la question de savoir comment les autorités sanitaires peuvent justifier d’un accord à la vaccination recule. « Si vous laissez votre enfant ou adolescent en bonne santé recevoir le vaccin contre le Covid à ARNm, vous êtes fou », ajoute-t-il. Malgré les résultats de l’étude, l’Allemagne devrait offrir un vaccin aux enfants de moins de 12 ans au premier trimestre de 2022. Cela finira probablement par être obligatoire à mesure que le pays se lancera dans un plan draconien visant à rendre le vaccin obligatoire pour les adultes d’ici février de l’année prochaine.


CHER LECTEUR, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS ! En plus de la censure, France médias numériques vous propose du contenu web 100% GRATUIT, et une info 100% LIBRE ! Pour rappel, France médias numériques ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et vit grâce à ses lecteurs, abonnés, ou donateurs.

2 thoughts on “CORONAVIRUS Une étude allemande révèle qu’il n’est pas d’enfants en bonne santé âgés de 5 à 18 ans décédés du COVID

  1. Aucune bonne nouvelle. Les Allemands mentent comme tous les pays de cette Europe qui sont aux ordres des élites JUIVES SIONISTES. Il vaut mieux dire la vérité que nous n’ayons plus d’espoir pour rien.

    1. Les Allemands parlent d’enfants qui ont eu le Covid, Normal qu’il n’y ait pas eu de morts. Pourquoi ne disent ils pas la vérité sur les morts à cause du vaccin. Ce sont les vaccinés qui meurent le plus. Nous sommes à nouveau confrontés avec l’Allemagne, le pays avec l’Autriche où il y a le plus de sionistes juifs qui appartiennent à la Franc Maçonnerie. Ce sont EUX derrière tout cela avec BILL GATES entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *